Pourquoi parler anglais ?

La réponse nous paraît évidente compte tenu de la place de l’anglais dans les échanges internationaux et son rôle dans le phénomène croissant de la mondialisation. Mais un élève de CE2, ou même de terminale, n’est pas toujours convaincu de la nécessité de cet apprentissage, quelle que soit la pression exercée par ses parents.

Et puis, reconnaissons-le, la situation d’apprentissage dans nos classes est très artificielle : nous sommes en France, nos élèves sont majoritairement francophones et nous le sommes souvent aussi. Alors pourquoi se donner tant de mal à communiquer dans une autre langue que la nôtre ? Vue sous cet angle, la situation peut nous paraître même grotesque.

Mais nous pouvons nous appuyer sur ce constat pour créer des conditions favorables à l’apprentissage de la langue étrangère, même avec des heures réduites. Comment ? Tout simplement en mettant en scène la langue. Déployons nos talents de scénariste, de metteur en scène, d’acteur pour monter le décor de toute pièce et inviter nos élèves à monter sur scène, à mémoriser leur texte et à jouer un rôle adapté à leurs capacités. « Faire semblant » peut réellement aider nos élèves à explorer les richesses d’une langue étrangère tout en découvrant d’autres facettes de leur personnalité.

Je me souviens de cet élève réservé, effacé et presque timoré en cours qui s’est révélé au groupe et à lui-même lorsqu’il a endossé le rôle du capitaine dans la pièce de Shakespeare « La Nuit des Rois ». Au fil des répétitions, il a pris confiance en ses capacités et a fait preuve d’initiative et d’inventivité. Sur scène, sa prestation a forcé notre admiration. Il s’était métamorphosé sous nos yeux !

A nous de développer la connaissance de nos élèves pour que le casting soit au plus juste dans le respect de leur personnalité et de leurs compétences.

Fermé aux commentaires