Des jeux pour apprendre

Cet article fait suite à celui intitulé « Apprendre par le jeu » que vous trouverez classé dans la rubrique thématique Motivation.

Je présente ici trois jeux auxquels j’ai fréquemment recours pour réactiver les savoirs, combler les lacunes, développer la réactivité et la spontanéité dans l’échange oral, surmonter l’appréhension de la prise de parole en continu devant un groupe.

Voici les quelques règles que je m’impose à chaque fois que je conçois un nouveau jeu pour la classe :

  1. le jeu doit être facile à mettre en œuvre
  2. il requiert peu de matériel ou un matériel facile à réaliser moi-même
  3. il est facile à expliquer en anglais et/ou à illustrer par une petite démonstration en classe
  4. il s’adapte facilement au niveau de la classe et des élèves, y compris des plus faibles
  5. il implique l’ensemble du groupe-classe sans exclusion
  6. il peut être introduit à tout moment au cours de la séance
  7. il peut être interrompu à tout instant en cas de dispersion excessive ou de non-respect des consignes.

 

The magic ball

 

matériel : une balle en mousse de taille moyenne.

but du jeu : réagir spontanément à une question ouverte, mobiliser rapidement ses connaissances sur un thème donné,  garder la balle en main le plus longtemps possible pendant la prise de parole en continu, garder la balle en circulation dans la classe pendant un temps record.

niveaux : primaire, collège, lycée.

mise en œuvre : je fais circuler la parole dans la classe en lançant la balle d’un élève à un autre avec comme seule et unique consigne orale « what do you remember about …? » : description d’une personne, d’un animal, d’un lieu, d’un personnage, résumé d’un texte, d’un livre, d’un film …. etc. Seul impératif : ne pas répéter ce qui a été déjà dit.

Fin du jeu : la partie prend fin quand la balle tombe à terre (fin de la magie), quand un élève répète ce qui a été dit, quand personne ne demande plus la parole.

Variantes : en primaire, révision des listes lexicales thématiques (colours, clothes, classroom objects, animals …). Au collège, le récit d’une histoire. Au lycée, arguments autour d’une problèmatique (can you think of good reasons to take a gap year or not to, to study abroad or not to, to decide to immigrate to another country or not to …).

Challenge final : un élève se porte volontaire pour faire la synthèse de ce qui a été dit à la fin des différentes interventions.

Exigences : être concentré et réagir spontanément et rapidement à la consigne. Je relance la balle au même élève quand je suis en mesure d’exiger un effort de prononciation, d’aisance ou d’exhaustivité.

 

Don’t say the word … it’s taboo!


matériel : un jeu de cartes conçu « sur mesure ».

but du jeu : être capable de donner une définition d’un mot ou le contexte élargi d’une expression idiomatique sans le ou la prononcer.

niveaux : collège, lycée.

Mise en œuvre : j’ai en main un jeu de cartes que j’ai fabriqué moi-même à partir d’une liste thématique de mots et d’expressions que les élèves ont déjà mémorisés. J’annonce le thème. Je fais appel à des volontaires. Ils se déplacent devant tableau et, face à la classe, expliquent le mot ou l’expression qui est inscrit(e) sur la carte sans le ou la prononcer. Ceci les oblige à mobiliser tout le lexique thématique pour reconstruire son contexte. Ils doivent s’exprimer de manière claire, précise et synthétique afin d’être compris par le groupe qui doit deviner le mot ou expression en question.

Fin du jeu : la partie prend fin quand toutes les cartes ont été utilisées et les mots ou expressions retrouvés.

Variantes : je commence le jeu en impliquant toute la classe sur un ou plusieurs mots. La partie se poursuit en binômes et les cartes sont échangées d’un rang à l’autre au fur et à mesure des bonnes réponses. Je reprends le jeu en main à la fin pour un synthèse en redemandant quelques définitions ciblées. Je peux également diviser la classe en équipes qui sont alors en compétition entre elles pour le meilleur score possible.

Exigences : l’élève n’est pas autorisé à mimer ou dessiner le mot. Je confisque la carte quand l’élève prononce le mot tabou.

 

The perfect match

Matériel : un jeu de cartes conçu « sur mesure ».

But du jeu : trouver la bonne paire lexicale, grammaticale ou autre : question/réponse, réponse/question, mot/synonyme, mot/antonyme, date/fête calendaire, mot/définition, personnage/description, animal/caractéristiques, citation/personnage d’une pièce de théâtre,  amorce/fin logique …etc.

Niveaux : primaire, collège, lycée.

Mise en œuvre : distribuer les cartes entre les élèves en veillant à distribuer les plus faciles aux élèves les plus faibles. Chacun a une carte en main. Annoncer le but du jeu. Un premier élève volontaire  se lève et lit sa carte. Celui qui pense avoir la bonne carte pour faire la paire, se lève à son tour et lit la sienne. La classe décide si la paire est bonne ou non. Si la paire est bonne, je ramasse les deux cartes. Sinon, un autre élève propose sa réponse. La partie continue selon ce même procédé.

Fin du jeu : la partie prend fin quand toutes les paires ont été retrouvées.

Variantes : le jeu peut être complexifié avec l’ajout d’intrus. La classe peut être divisée en plusieurs équipes qui sont en compétition pour obtenir le meilleur score.

Exigences : l’élève qui lit le mot ou le texte inscrit sur sa carte doit parler à voix haute, de manière distincte. J’exige une prononciation correcte du mot et une lecture fluide du texte.

Comme je le précise dans l’article « Apprendre par le jeu », cette approche ludique de la langue étrangère permet de s’assurer des acquis lexicaux, grammaticaux et autres en procédant à des révisions fréquentes sans risquer le décrochage des élèves, phénomène courant pour une génération habituée au zapping. De plus, le jeu implique l’ensemble du groupe et oblige chacun à être attentif à son déroulement. Je veille à différencier mes exigences selon le niveau de chacun.

Comme vous pouvez le constater, ces jeux s’adaptent parfaitement à la séquence en cours et aux éléments que je souhaite mettre en relief.

A vous de faire preuve d’imagination et de créativité pour répondre au mieux aux besoins de vos propres élèves … et à vos exigences !!

 

prochain article : le plaisir de lire à un niveau A1


Partagez votre expérience !

  

  

  

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>